L'église Saint-Etienne est édifiée, dès le début du treizième siècle, sur l'emplacement du cimetière du haut Moyen Age, à côté de l'église primitive. Cet imposant monument de plan rectangulaire présente, sur son angle nord contre le chevet, un clocher évidé, laissant passer la lumière. La perspective de ses arcs-boutants est impressionnante.

La nef principale de huit travées aboutit à un chevet plat, percé d'une remarquable rosace. Les trois travées du choeur exposent l'architecture du treizième siècle sur trois niveaux : les colonnes cylindriques sous chapiteaux à crochets, le triforium et les fenêtres hautes. De très hautes têtes sculptées décorent les clefs de voûtes et les retombées des arcs d'ogives : têtes couronnées, bourgeois, personnages pittoresques, angéliques ou diaboliques. Les autres travées ont subi d'importantes reprises aux quinzième et seizième siècles.

Les bas-côtés comportent douze chapelles latérales édifiées du quatorze au seizième siècles.

01

Clef de voûte.